. Simply click "Moriel Ministries" below to go back to the main site

Arrow up
Arrow down
 
 
 
Shoppers - Please note: Be sure to check your purchase and then fill in all your details correctly on the right-hand side, (name, address, city, state, zip etc.) and check our terms and accept them. it will greatly help us to get your order in a timely manner.

Sermons in French
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Scripture: Jonah

There is no Hebrew prophet whose life does not foreshadow or typify the Messiah who would come after them, to bring in the Redemption which they prophesied.

Avant de lire dans le livre de Jonas, regardons brièvement le livre des Actes, chapître 2, versets 24 et 27.

Actes 2 : 24, 27 « 24 Dieu l'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle. 27 Car tu n'abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, Et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption. »

Le verset 27 est une citation du livre d'Ésaïe et des Psaumes. Il était impossible que la mort garde Jésus et Sa puissance captives. C'était théologiquement, spirituellement et logiquement impossible.

Nous sommes avisés dans le livre aux Hébreux que Abraham était consentant à sacrifier son fils unique - un type de Christ - car il savait que Dieu avait la puissance de le ressusciter d'entre les morts pour accomplir Son dessein. C'est là un exemple de comment Dieu peut conduire quelqu'un dans une situation « de mort », avec l'assurance que Sa puissance de résurrection s'y trouvera.

Avec ces éléments en tête, lisons dans le livre du prophète Jonas.

Jonas 1 :1-17
  • « La parole de l'Éternel fut adressée à Jonas, fils d'Amitthaï, en ces mots:

  • Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle! car sa méchanceté est montée jusqu'à moi.

  • Et Jonas se leva pour s'enfuir à Tarsis, loin de la face de l'Éternel. Il descendit à Japho, et il trouva un navire qui allait à Tarsis; il paya le prix du transport, et s'embarqua pour aller avec les passagers à Tarsis, loin de la face de l'Éternel.

  • Mais l'Éternel fit souffler sur la mer un vent impétueux, et il s'éleva sur la mer une grande tempête. Le navire menaçait de faire naufrage.

  • Les mariniers eurent peur, ils implorèrent chacun leur dieu, et ils jetèrent dans la mer les objets qui étaient sur le navire, afin de le rendre plus léger. Jonas descendit au fond du navire, se coucha, et s'endormit profondément.

  • Le pilote s'approcha de lui, et lui dit: Pourquoi dors-tu? Lève-toi, invoque ton Dieu! peut- être voudra-t-il penser à nous, et nous ne périrons pas

  • Et il se rendirent l'un à l'autre: Venez, et tirons au sort, pour savoir qui nous attire ce malheur. Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Jonas.

  • Alors ils lui dirent: Dis-nous qui nous attire ce malheur. Quelles sont tes affaires, et d'où viens-tu? Quel est ton pays, et de quel peuple es-tu?

  • Il leur répondit: Je suis Hébreu, et je crains l'Éternel, le Dieu des cieux, qui a fait la mer et la terre.

  • Ces hommes eurent une grande frayeur, et ils lui dirent: Pourquoi as-tu fait cela? Car ces hommes savaient qu'il fuyait loin de la face de l'Éternel, parce qu'il le leur avait déclaré.

  • Ils lui dirent: Que te ferons-nous, pour que la mer se calme envers nous? Car la mer était de plus en plus orageuse.

  • Il leur répondit: Prenez-moi, et jetez-moi dans la mer, et la mer se calmera envers vous; car je sais que c'est moi qui attire sur vous cette grande tempête.

  • Ces hommes ramaient pour gagner la terre, mais ils ne le purent, parce que la mer s'agitait toujours plus contre eux.

  • Alors ils invoquèrent l'Éternel, et dirent: O Éternel, ne nous fais pas périr à cause de la vie de cet homme, et ne nous charge pas du sang innocent! Car toi, Éternel, tu fais ce que tu veux.

  • Puis ils prirent Jonas, et le jetèrent dans la mer. Et la fureur de la mer s'apaisa.

  • Ces hommes furent saisis d'une grande crainte de l'Éternel, et ils offrirent un sacrifice à l'Éternel, et firent des voeux.

  • (2:1) L'Éternel fit venir un grand poisson pour engloutir Jonas, et Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits. »

    Il n'est pas écrit qu'il s'agissait d'une baleine. Les Juifs traduisent ceci littéralement, en Hébreu moderne, leviathan - les baleines ne sont généralement pas indigènes de la Méditerrannée.

    Nous ne savons pas la sorte de poisson dont il était question; nous présumons qu'il s'agissait d'une baleine (au sens strict, une baleine est un mammifère; elle n'a pas d'ouïes).

    Jonas 2 :1-10
  • « Jonas, dans le ventre du poisson, pria l'Éternel, son Dieu.

  • Il dit: Dans ma détresse, j'ai invoqué l'Éternel, Et il m'a exaucé; Du sein du séjour des morts j'ai crié, Et tu as entendu ma voix.

  • Tu m'as jeté dans l'abîme, dans le coeur de la mer, Et les courants d'eau m'ont environné; Toutes tes vagues et tous tes flots ont passé sur moi.

  • Je disais: Je suis chassé loin de ton regard! Mais je verrai encore ton saint temple.

  • Les eaux m'ont couvert jusqu'à m'ôter la vie, L'abîme m'a enveloppé, Les roseaux ont entouré ma tête.

  • Je suis descendu jusqu'aux racines des montagnes, Les barres de la terre m'enfermaient pour toujours; Mais tu m'as fait remonter vivant de la fosse, Éternel, mon Dieu!

  • Quand mon âme était abattue au dedans de moi, Je me suis souvenu de l'Éternel, Et ma prière est parvenue jusqu'à toi, Dans ton saint temple.

  • (2:9) Ceux qui s'attachent à de vaines idoles Éloignent d'eux la miséricorde.

  • Ceux qui s'attachent à de vaines idoles Éloignent d'eux la miséricord

  • Pour moi, je t'offrirai des sacrifices avec un cri d'actions de grâces, J'accomplirai les voeux que j'ai faits: Le salut vient de l'Éternel.

  • L'Éternel parla au poisson, et le poisson vomit Jonas sur la terre. »

    Jonas 3 :1-10
  • « La parole de l'Éternel fut adressée à Jonas une seconde fois, en ces mots:

  • Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et proclames-y la publication que je t'ordonne!

  • Et Jonas se leva, et alla à Ninive, selon la parole de l'Éternel. Or Ninive était une très grande ville, de trois jours de marche.

  • Jonas fit d'abord dans la ville une journée de marche; il criait et disait: Encore quarante jours, et Ninive est détruite!

    Le mot employé pour « détruite » est nechpakeh. Le même terme se retrouve dans Genèse, concernant la destruction de Sodome, la destruction et le jugement d'une ville les plus terribles jamais enregistrés dans la Torah. En utilisant ce terme particulier nechpakeh , cela indiquait au peuple ce qui leur arriverait.

  • Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu'aux plus petits.

  • La chose parvint au roi de Ninive; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d'un sac, et s'assit sur la cendre.

  • Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands; Que les hommes et les bêtes, les boeufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d'eau!

  • Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu'ils crient à Dieu avec force, et qu'ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables!

  • Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s'il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point?

  • Dieu vit qu'ils agissaient ainsi et qu'ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu'il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas. »

    Jonas 4 :1-4
  • « Cela déplut fort à Jonas, et il fut irrité.

  • Il implora l'Éternel, et il dit: Ah! Éternel, n'est-ce pas ce que je disais quand j'étais encore dans mon pays? C'est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal.

  • Maintenant, Éternel, prends-moi donc la vie, car la mort m'est préférable à la vie.

  • L'Éternel répondit: Fais-tu bien de t'irriter?

  • Et Jonas sortit de la ville, et s'assit à l'orient de la ville, Là il se fit une cabane, et s'y tint à l'ombre, jusqu'à ce qu'il vît ce qui arriverait dans la ville.

  • L'Éternel Dieu fit croître un ricin, qui s'éleva au-dessus de Jonas, pour donner de l'ombre sur sa tête et pour lui ôter son irritation. Jonas éprouva une grande joie à cause de ce ricin.

  • Mais le lendemain, à l'aurore, Dieu fit venir un ver qui piqua le ricin, et le ricin sécha.

  • Au lever du soleil, Dieu fit souffler un vent chaud d'orient, et le soleil frappa la tête de Jonas, au point qu'il tomba en défaillance. Il demanda la mort, et dit: La mort m'est préférable à la vie.

  • Dieu dit à Jonas: Fais-tu bien de t'irriter à cause du ricin? Il répondit: Je fais bien de m'irriter jusqu'à la mort.

  • Et l'Éternel dit: Tu as pitié du ricin qui ne t'a coûté aucune peine et que tu n'as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit.

  • Et moi, je n'aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre! »

    Sachez que cet endroit est d'un climat très aride - ce n'était pas que l'air climatisé ne fonctionnait pas - c'était en réalité une situation très exténuante.

    L'idée que les habitants ne savaient pas distinguer leur droite de leur gauche est celle-ci : Dans le texte Hébreu, vous avez le terme yad , main droite est yemani , tel que dans Psaume 137 :5 « 5

    Si je t'oublie, Jérusalem, Que ma droite m'oublie! » En Hébreu : Im eshcacak yerushalim tishcah yemani (la version King James traduit erronément « que ma main droite oublie son habileté » - .

    La main droite de l'Éternel dans la Bible

    'L'Éternel apportera le salut par Sa main droite puissante'. Ésaïe mentionne Ésaïe 53 :1 « Qui a reconnu le bras de l'Éternel? » - le même terme Hébreu yad -. La Main Droite est un type de Jésus dans l'Ancien Testament. Cela signifie essentiellement que 'ces païens ne connaissent pas le chemin du salut; ils ne savent pas la différence entre leur droite et leur gauche'. C'est la main droite de l'Éternel qui sauve. C'est ce que qu'implique le terme Hébreu.

    Toute une histoire! Elle a probablement été écrite pendant le règne de Jéroboam, entre 814 et 783 avant Jésus-Christ. D'après l'histoire, nous savons également qu'un roi assyrien du nom de Adad- Nirari III est devenu monothéiste et qu'il a régné approximativement de 810 à 782 (en fait, il y avait un pharaon égyptien qui est devenu monothéiste et il y avait quelques rois de Babylone qui le sont devenus aussi - voir le livre de Daniel). Il s'agit possiblement de ce roi, qui s'est tourné vers le Dieu véritable.

    Les Juifs ont toujours été appelés à être des lumières aux Gentils - même dans l'Ancien Testament. Ils ne le faisaient pas de la même manière que nous le faisons aujourd'hui, mais si le salut devait venir par les Juifs, tel que Jésus l'a dit dans Jean chapitre 4, ils devaient encore être Ses témoins aux nations et leur montrer le vrai Dieu. De nos jours, les rabbins se plaignent des

    « Chrétiens » qui convertissent les Juifs, oubliant que les Juifs eux-mêmes, basé sur ce que Moïse a originalement décrété, sont supposés amener les gens à croire au Dieu véritable! Le simple fait qu'ils ne le font pas démontre qu'ils ne pratiquent plus le vrai Judaïsme.

    L'Histoire de Jonas

    Il était réticent à se rendre à Ninive, et pour cause. Ces gens n'étaient pas les plus gentils au monde; ils étaient « mauvais »; des païens! En tant que croyant biblique Juif, il a dû lire les prophéties de son prédécesseur, le prophète Amos, et il a vu ce que Dieu a décrété et prédit par lui concernant Ninive. Jonas aurait donc même eu une raison biblique de ne pas vouloir se rendre à Ninive. En vérité, Jonas savait que Dieu aurait compassion d'eux mais qu'ils pourraient

    possiblement le tuer. Il savait aussi que les habitants de Ninive étaient destinés au jugement, tel que prédit par le prophète Néhémie, ce qui arriva plus tard lorsqu'ils sont retournés à leurs voies païennes. Il avait une bonne raison de ne pas y aller.

    Mais commençons avec le nom de Jonas, 'Yonah', qui signifie en Hébreu : colombe. A quoi cela vous fait-il penser? Un exemple serait celui dans Jean 2 :16 où Jésus a chassé les gens hors du temple qui vendaient des colombes (ceci vient de Lévitique 14. Une colombe était vu comme un animal convenable pour un sacrifice et par le fait même, il était un type de Christ - comme le reste de ces animaux étaient). Dans le Cantique des Cantiques, chapitre 15, nous lisons que l'amoureuse a des yeux comme ceux d'une colombe .

    « Comme ceux d'une colombe » parce qu'ils sont des oiseaux monogames et ils ne procréent pas avec d'autres partenaires que le leur. Nous voyons d'ailleurs en Genèse 8 que Noé envoie premièrement un oiseau que la Tora décrètera plus tard comme « unkosha » - un rapace; mais la deuxième fois, Noé envoie une colombe. Toutes ces images étaient connues des pensées des Juifs. Dans Matthieu 3 :18, le Saint-Esprit descend sur Jésus sous la forme d'une colombe.

    Toutes ces images peuvent démarquer un aspect de Jonas et de son caractère mais l'aspect le plus important se trouve dans Psaume 55 :4-6

    « 4 Mon coeur tremble au dedans de moi, Et les terreurs de la mort me surprennent; »
    « 5 La crainte et l'épouvante m'assaillent, Et le frisson m'enveloppe. »
    « 6 Je dis: Oh! si j'avais les ailes de la colombe, Je m'envolerais, et je trouverais le repos; »

    L'idée est celle-ci : c'est de vouloir fuir la calamité qui s'abat sur vous et Jonas était un homme qui voulait fuir.

    Mais qu'en est-il de cette calamité pour nous, que représente-t-elle pour nous? Ce que nous avons besoin de comprendre au sujet de Jonas est la première chose que nous devons comprendre concernant tous les prophètes Hébreux. Tout prophète Hébreu est un type de Jésus, un type du Messie.

    Regardons Jonas en tant que type de Jésus

    Lisons 2 Rois 14 :25 « 25 Il rétablit les limites d'Israël depuis l'entrée de Hamath jusqu'à la mer de la plaine, selon la parole que l'Éternel, le Dieu d'Israël, avait prononcée par son serviteur Jonas, le prophète, fils d'Amitthaï, de Gath Hépher. »

    Notez que Jonas a été envoyé premièrement vers les siens - les Juifs - ce n'est qu'ensuite qu'il a été envoyé aux Gentils. Dans Matthieu 15 :24 nous lisons ceci : « 24 Il répondit: Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël. »

    Jésus a été envoyé premièrement à Son peuple, ensuite aux non-Juifs. Nous savons que Jonas venait de Gath-Hepher, qui se trouve à une distance de marche de Nazareth.

    Il y avait quelque chose d'unique concernant Jonas.

    Regardez Jean 7 :52 - quelque chose ici que le sanhédrin n'a pas réalisé! « 52 Ils lui répondirent: Es-tu aussi Galiléen? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète. » (ou comme ils le disent au verset 41 du même chapître) « Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ? » Aucun prophète ne vient de la Galilée? Ils étaient dans l'erreur. Jonas venait de la Galilée! Il est le seul, en dehors de Jésus.

    Dans Jonas 1 :4-6, une grande tempête s'élève. Dans le Nouveau Testament, le terme grec pour

    « vent » est pneuma et en Hébreu, ruach, mais dans les deux cas, il s'agit du même mot que pour

    « esprit ».

    Pendant cette tempête envoyée par Dieu, Jonas dort profondément dans le navire mais les mariniers ont peur et le pilote s'approche de lui et lui dit : « Pourquoi dors-tu? »

    [Nous avons une cassette à ce sujet - les embarcations de la Bible, Marc chapîtres 4 et 6 - où nous expliquons davantage la typologie de celles-ci.]

    Regardons brièvement Marc 4 :37-38

    « 37 Il s'éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu'elle se remplissait déjà. 38 Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent: Maître, ne t'inquiètes-tu pas de ce que nous périssons? »

    Ce qui arrive à Jonas préfigure ce qui arrivera au Seigneur Jésus. Jonas est un type de Christ.

    Comprenons davantage. Jonas 1 :12 « 12 Il leur répondit: Prenez-moi, et jetez-moi dans la mer, et la mer se calmera envers vous; car je sais que c'est moi qui attire sur vous cette grande tempête. »

    De son propre choix, Jonas offrait volontairement sa vie pour le salut des autres, incluant celui des Gentils. Jean 10 :17-18 « 17 Le Père m'aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. 18 Personne ne me l'ôte, mais je la donne de moi-même. »

    Jonas était prêt à donner sa vie pour apporter le salut et la délivrance aux autres, de même que le Messie - que Jonas préfigure - était prêt à donner Sa vie afin que le salut parvienne aux autres.

    Regardons Luc 11 :30 « 30 Car, de même que Jonas fut un signe pour les Ninivites, de même le Fils de l'homme en sera un pour cette génération. » D'après le livre des Rois, nous savons que Jonas était le fils de Arytittai. Il a prophétisé durant les règnes de Jéroboam [tous deux des hommes/rois mauvais. Il y avait deux Jéroboam, aussi méchants l'un que l'autre.] A la prédication de Jonas, les Gentils se sont repentis mais non les Juifs. Au message de Jésus, les Gentils ont accepté ce qu'Il a dit alors que la majorité des Juifs l'ont refusé. Ce ne sont pas tous les Juifs qui ont rejeté Jésus, de même que pour Jonas. Mais en général, ce sont les Gentils qui se sont repentis aux jours de Jonas, tout comme aux jours de Jésus.

    Jonas 1 :17 nous dit ceci : « 17 L'Éternel fit venir un grand poisson »

    Au chapître 2 versets 2-3, Jonas, dans le ventre du poisson, prie l'Éternel, du sein de sa détresse.

    L'Éternel appointe la tempête et Il appointe le grand poisson. Ceci était une « expérience de la mort ». Certains disent que selon le texte Hébreu, Jonas est peut-être mort biologiquement d'après ce que « schéol » peut signifier. Mais il y a ici une connotation certaine « d'un lieu de mort ». C'est l'Éternel qui a appointé Jonas à cet endroit de mort.

    Dans Actes 2 :23 nous lisons : « 23 cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu. »

    Ésaïe 53 :10 « 10 Il a plu à l'Éternel de le briser. » Jonas a été remisé dans un endroit de destruction, selon la prescience de Dieu. Jésus également. Jonas est « mort » dans la mer [certains argumentent qu'il soit mort mais le fait demeure que son expérience de la mort a eu lieu dans la mer.]
    Regardons le Psaume 69

    Il s'agit évidemment d'un psaume prophétique de David, messianique, du genre littéraire de la poésie Hébreu. C'est dans ce psaume, par exemple, que nous retrouvons ce qui allait arriver au Seigneur Jésus à la croix. Verset 22 : « 22 Ils mettent du fiel dans ma nourriture, Et, pour apaiser ma soif, ils m'abreuvent de vinaigre. » Toutefois, ce psaume débute ainsi :

    « 1 Sauve-moi, ô Dieu! Car les eaux menacent ma vie. »

    Métaphoriquement, la mort de Jésus - dans la prophétie Hébreu - est représentée par une expérience de noyade. Plutôt aujourd'hui, nous avons chanté le cantique « Quand la paix, telle une rivière, soigne mon âme, lorsque les douleurs - tels les flots de l'océan - s'élèvent. » Ce chant a été écrit par M. Stockwood. Plusieurs ignorent qu'il l'a composé après que sa famille se soit noyée à Jérusalem. L'idée « des flots qui s'élèvent » est l'expérience de noyade qui est survenue à sa famille. Dans la typologie biblique, particulièrement dans les Psaumes, nous retrouvons des temps où les saints sont sous ce genre d'expérience de la mort. Elle est comparée à la noyade et elle pointe à Jésus.

    Dans Jonas 3 :8, nous lisons que les hommes et les bêtes étaient recouverts de sacs après que Jonas leur ait dit : « Encore quarante jours, et Ninive est détruite! » Aux versets 8 et 9, nous voyons le roi mentionner que Dieu changera peut-être d'idée s'ils se repentent.

    J'ai récemment reçu un long courriel d'une personne qui essayait de justifier ceux qui prédisent des choses qui ne s'accomplissent pas. Elle tentait de justifier des gens tels que Rick Joyner, Gerald Coates, en disant : « Eh bien, Jonas était-il un faux prophète? Voyez, ce qu'il a prédit n'a pas eu lieu. » C'était son argument pour justifier les faux prophètes! Cependant, il faut remarquer que le texte de Jonas nous indique clairement qu'il s'agissait d'une prophétie conditionnelle : SI vous ne vous repentez pas, ceci arrivera. Il n'a pas seulement dit : ceci va se produire. Cet

    individu a fait une mauvaise comparaison. On ne doit pas pervertir la Bible en la citant hors contexte.

    Néanmoins, nous voyons que Jonas a donné un message clair et direct : repentez-vous car le jugement de Dieu vient. Dans Matthieu 4 :17 Jésus commence à prêcher en disant : « Repentez- vous, car le royaume des cieux est proche. » Jonas a donné un message clair et direct : repentez- vous car le jugement de Dieu vient. Dans Matthieu 4 :17 , Jésus commence à prêcher en disant :

    « 17 Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. » Jonas a donné un message de repentance afin que le jugement soit évité. Il en est de même avec Jésus : « Sauvez-vous de cette génération perverse. »
    Jonas 2 :5 « Je disais: Je suis chassé loin de ton regard! » En Hébreu, il est écrit que Jonas a été chassé « de la présence de Dieu »; Dieu ne pouvait le regarder, ne voulait pas le regarder; il était chassé du regard de Dieu. Matthieu 27 :46 « Éli, Éli, lama sabachthani? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? » Dieu ne regardait pas Jonas, tout comme Il ne regardait pas Jésus.

    Dans Jonas 1 :17, nous voyons qu'il a été trois jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson et, comme Jésus nous le dit dans Matthieu 17 :39-40, c'est un portrait de la résurrection. Tout comme Jonas a été trois jours dans le ventre du grand poisson, Jésus serait trois jours dans une tombe. A l'instar de tous les prophètes d'Israël, Jonas était un type de Jésus. Sa vie enseignait sur le Messie à venir. Lorsque vous lisez la vie des prophètes, elles vous enseignent quelque chose concernant le Messie. Jonas n'est pas une exception.

    Jonas a été livré à cette expérience de mort mais il y avait des choses dans sa vie qui le bloquaient d'être rendu conforme à ce que Dieu voulait qu'il soit.

  • Il a résisté à la volonté de Dieu et cela n'était pas sans raison : il savait ce qu'Amos avait déclaré concernant cette nation vers laquelle Dieu l'envoyait; il savait que ces gens étaient mauvais. Qui veut aller là où l'on peut être tué?

  • Il n'avait pas la compassion de Dieu. Il comprenait le jugement et la colère de Dieu mais n'avait pas Sa compassion. Il était d'ailleurs très bon dans ce que nous appelons

« treching » en Yiddish, i.e. se plaindre encore et encore. Ce que Dieu lui demandait de faire était très difficile : aller vers un peuple qu'il n'aimait pas, qui le détesterait parce qu'il n'était pas un des leurs. En d'autres mots, il était de l'occident et ils étaient de l'orient.

Le simple fait qu'il était un Hébreu, un croyant du Dieu véritable et qu'il venait de l'occident faisait de lui une cible. Sa complainte n'était pas sans raison humaine valable. Il lui était difficile de comprendre comment Dieu pourrait avoir compassion de ces barbares.

J'imagine que l'équivalent pour moi serait d'aller vers des Musulmans qui auraient déposé une bombe à bord d'un avion de Lockerby ou qui désireraient tuer ma famille ou d'un Juif envoyé en tant qu'évangéliste vers la génération d'Allemands qui ont aidé à l'Holocauste. Il avait de bonnes raisons humaines de ne pas ressentir la compassion de Dieu pour ces gens. Ils étaient mauvais.

Le Jonas en nous

Il est écrit que la parole de l'Éternel est venue à Jonas à deux reprises. En Hébreu, le terme employé pour « mot » est davar et en Grec logos . Il signifie plutôt une personne qu'un message. Jésus est le logos/davar dans l'Ancien Testament.

Dans l'Ancien Testament, le Saint-Esprit était pour certaines personnes à des temps précis : les grands prêtres, les rois et les prophètes, mais le Saint-Esprit leur communiquait Jésus de la même façon qu'à nous. Ce n'était que l'identité de Jésus qui n'était pas présente mais Il était toutefois présent : « la parole venait », ceci veut dire que « le Seigneur Jésus venait ». C'est ce que nous appelons une rencontre christologique avec Christ dans l'Ancien Testament. Lorsque Adam a entendu Dieu parler dans le jardin, c'était Jésus. Lorsque Jacob a lutté avec le Metatron (l'ange de Dieu), c'était Jésus. Lorsque la parole de l'Éternel venait, c'était une rencontre avec Christ.

Lorsque le Seigneur nous demande de faire ce que nous ne voulons pas ou lorsque des choses dans notre caractère bloquent ce que Dieu veut, Il ne nous donne pas seulement un message, Il vient vers nous. Jésus Se tient en face de nous, nous Le voyons. Le message nous devient évident et nous savons ce qui ne va pas avec nous! C'est une rencontre avec une personne, non seulement la parole, le message. Lorsque Jésus vient vers nous, nous savons où nous en sommes.

Le nom de Jonas

Dans les lieux Hébreux d'aujourd'hui, les Juifs prénomment leurs enfants selon leurs ancêtres, mais dans la Bible, ils leur donnaient un nom selon les caractères bibliques de l'histoire d'Israël. Dans la pensée Hébreu, « fils de » ne veut pas seulement dire progéniture, descendance biologique, cela signifie « dans le caractère de ». Lisons Matthieu 16 :17 « 17 Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; » - ceci est évidemment de l'Araméen et non de l'Hébreu; l'Hébreu serait ben Jonas. Alors pourquoi Jésus l'appelle-t-il aussi bien par son prénom et son nom? Il est vrai que le nom de son père était Jonas mais c'est plus que cela : c'est providentiel que le nom de Pierre était Bar Jonas. Il était du caractère de Jonas - comme nous le sommes également.

Ils se rendent à Césarée de Philippe, un lieu où les Grecs adoraient Pan et les Romains, César Auguste. Ici, Dans Matthieu 16 :22, Pierre était très en colère et désirait que Jésus confronte et juge ces Gentils, ces païens, pour avoir profané la terre sainte tout comme Jonas voulait que l'Éternel juge les Gentils. Jonas ne voulait pas aller vers les Gentils, n'est-ce pas? Pierre non plus

- « dans le caractère de Jonas ».

Dans Actes 10, le récit de Corneille et des aliments impurs, nous voyons encore que Pierre ne voulait pas aller vers les Gentils, comme Jonas. « Tu es Bar Jonas; Pierre, tu es du caractère de Jonas; tu n'aimes pas ces Grecs et ces Romains, il n'aimait pas les païens non plus. Il ne voulait pas aller où Je voulais qu'il aille. »

Lisez Jean 21 :18 « 18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas. »

Pierre, dans le caractère de Jonas, ne voulait pas y aller.

Lisez Galates 2 :11-12 , nous y retrouvons l'attitude de Jonas : « 11 Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible.

12 En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens; et, quand elles furent venues, il s'esquiva et se tint à l'écart, par crainte des circoncis. »

Jonas ne voulait pas aller vers les Gentils, ni Pierre Bar Jonas!

Il y a plusieurs gens avec lesquels je ne désire pas m'impliquer. En tant que jeune Chrétien, j'avais des luttes terribles de haine, vraiment de haine. Je me souviens d'avoir vu le film The Hiding Place (La Retraite Secrète) - Corrie Ten Boom, et ce que les nazis ont fait à ces Chrétiens, à ces croyants en Hollande qui protégeaient les Juifs : Comment ils ont tué les hommes âgés et violé les femmes, etc. - et j'avais tant de colère. J'ai commencé à louer Dieu d'avoir créé l'enfer, non seulement pour les nazis mais aussi pour les Allemands. Je détestais les Allemands. Lors de nos visites en Israël, nous allons à Yad Vashem [le Mémorial de l'Holocauste]. Je reste à bord de l'autobus. Je n'y entre pas. Je me souviens avoir un jour visité le camp de la mort nazi à Dachau, où les Allemands faisaient des expériences sur les enfants Juifs. Je pense à mes propres enfants. Je pense à cette petite fille qui se cache dans le film La Liste de Schindler. Je peux imaginer mon fils Eli dans cette situation. Je luttais contre la haine envers les Allemands.

Mon père était un militaire américain lors de la 2 e guerre mondiale : sa famille venait de Mersyside. Sa mère également. (Elle a quitté avant la guerre pour y revenir par la suite). Lorsque mon père est venu avec la marine américaine, il a vu ce que les Allemands avaient fait à Liverpool, comment ils avaient tout détruit, incluant la région d'où venait sa mère. Cela a été long avant que je puisse, par la grâce de Dieu, laisser des Allemands m'approcher et entrer dans ma vie - que j'aime et qui sont des croyants - et finalement perdre cette haine.

Certains détestaient les gypsies : « ces gens étaient des voleurs », mais il y avait quelqu'un sur le chemin, animé de la compassion de Dieu pour les gypsies, et ils sont maintenant l'église ayant la plus grande croissance au Royaume Uni : des vies radicalement changées.

Un autre exemple : J'ai été attaqué par des Musulmans, même en Angleterre, à cause de la prédication de l'Évangile. J'aime les Chrétiens asiatiques; ils sont merveilleux. Mais lorsque je lis ce que font des Musulmans à des Chrétiens au Pakistan ou en Arabie Saoudite, cela me met en colère. Je regarde le site web d'Amnistie Internationale et je suis très en colère. Une des grandes bénédictions dans ma vie est lorsque j'ai parlé de l'Islam à Auckland, Nouvelle Zélande, où certains Iraniens venant de l'Iran, des Musulmans Shia, se sont repentis, ont accepté Jésus et ont renoncé à Mahomet ainsi qu'au Coran. Je connais des gens qui étaient antisémitiques avant leur salut : un propriétaire Juif qui était croche avait fait quelque chose à leur tante il y a trente ans et

ils détestaient les Juifs. Mais après leur salut, le Seigneur leur a donné un amour et un fardeau pour les Juifs qu'ils ne pouvaient expliquer ni comprendre. Il y a des choses en nous qui ne sont pas irrationnelles, qui ont une certaine logique et parfois, une apparence biblique : Jonas avait des raisons de ne pas aimer ces gens. Il avait lu ce qu'Amos avait dit à leur sujet, ce que Dieu allait faire, sa réaction était logique. Mais il ne pouvait voir ni comprendre la compassion de Dieu. Qu'importe comment sont les gens; parfois nous nous comparons à eux mais face à Jésus, nous sommes tous infiniment mauvais. Vous connaissez ce genre de comparaisons :

« Mères monoparentales, soyez averties : vous avez cinq enfants de trois pères différents et

« nous » devons les supporter. Pourquoi devrions-nous payer des taxes pour combler l'absence de ces pères que vous avez ramassés au club? » C'est rationnel, mais où est la compassion de Jésus pour ces mères? Lorsque aux nouvelles, je vois des gens lancer des bouteilles à une partie de football, je me dis « ils se fouent du football, ils veulent seulement s'enivrer et lancer des bouteilles - c'est du tribalisme. Tapez-leur dessus! », c'est ma réaction personnelle. Elle n'est pas irrationnelle, mais où est la compassion de Jésus? J'ai connu des Musulmans, des prostituées et des drogués qui ont été sauvés; j'étais anciennement un drogué! Où est la compassion de Jésus?

Alors Jonas se fait plonger, Dieu crée une tempête, Il appointe une mort et Jonas se retrouve englouti dans les entrailles d'un poisson, dans la Méditerranée, entre la Turquie et Tel Aviv. Cette expérience particulière nous enseigne sur la résurrection après la mort mais elle révèle également ce qui est arrivera à Jésus : lorsqu'Il est mort sur la croix pour notre péché - que Son Père ne pouvait pas Le regarder, lorsque la voix de Son Père s'est rendue dans les profondeurs du schéol et L'a ressuscité d'entre les morts. Il est écrit dans Actes 2 :24 que la mort ne pouvait contenir Jésus-Christ.

Lisez 2 Corinthiens 4 :8-14 8 Ainsi, nous sommes accablés par toutes sortes de détresses et cependant jamais écrasés. Nous sommes désemparés, mais non désespérés, 9 persécutés, mais non abandonnés, terrassés, mais non pas anéantis. 10 Oui, nous portons toujours et en tout lieu, dans notre corps, la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit, elle aussi, rendue manifeste par notre corps. 11 Car sans cesse, nous qui vivons, nous sommes exposés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi rendue manifeste par notre corps mortel.
  • Ainsi, la mort fait son ouvre en nous, et la vie en vous. 13 Nous sommes animés de ce même esprit de foi dont il est question dans cette parole de l'Ecriture : J'ai cru, voilà pourquoi j'ai parlé . Nous aussi nous croyons, et c'est pour cela que nous parlons. 14 Nous savons en effet que Dieu, qui a ressuscité le Seigneur Jésus, nous ressuscitera aussi avec Jésus, et nous fera paraître, avec vous, en sa présence. »

Tel que mentionné par le prophète Osée au chapitre 6 verset 2 , la résurrection du Seigneur Jésus est notre résurrection parce que Sa mort est notre mort. Lisez : « 2 Après deux jours, il nous aura rendu la vie, et le troisième jour, Il nous relèvera, et nous vivrons sous son regard. »

Puisque la mort de Jésus est notre mort et que Sa résurrection est notre résurrection, la mort a-t- elle pu contenir Jésus? Non! Pourra-t-elle nous contenir? À cause de Jésus, non! Parfois je sens que je suis mis à la mort, lorsque je me plains de mon cou, de la fréquence à laquelle je suis rejeté par l'église populaire parce que je ne veux pas jouer le jeu de l'unité à tout prix. Ensuite je

lis une lettre de nouvelles qui parle de Chrétiens vivant vraiment sous le seuil de la pauvreté dans des conditions presque inhumaines, ou emprisonnés pendant que leurs familles ne peuvent subvenir à leurs propres besoins. Mes enfants ont un toit sur leur tête : qu'ai-je à me plaindre?

Oui, mon cou me fait souffrir mais j'ai des médicaments. Certains ont la même chose que moi et n'ont pas d'argent pour le médicament nécessaire. Tout cela me dérange. Pourquoi suis-je en train de me faire mettre à la mort?

Pourquoi les ministères qui enseignent la vérité luttent avec l'argent alors que ceux qui sont corrompus en ont amplement? Ils répandent leur corruption! Les ministères honnêtes essaient de répandre la vérité - ils doivent lutter et faire confiance à Dieu. La mort agit en moi. Pourquoi, Seigneur, si j'enseigne la vérité? Je défendais simplement la Trinité et des gens faisant partie de Moriel ont commencé à utiliser mon nom pour endosser d'autres qui la reniaient. Lorsque je me suis tenu debout, ils m'ont calomnié et ont dit que j'étais mentalement déséquilibré depuis mon accident d'automobile. Ce que ces gens ont fait était méchant mais la vraie question est celle-ci : pourquoi Dieu a-t-Il permis cette situation? Qu'est-ce que Dieu me dit dans tout cela? Il s'arrangera avec eux mais que me dit-Il à moi personnellement? Qu'est-ce que Dieu vous dit lorsque vous êtes dans les entrailles du poisson? Souvenez-vous que Jésus a dit qu'Il est comme Jonas : il semble que Dieu Lui-même nous banisse de Sa présence. Nous nous comportons d'une façon qui nous semble raisonnable et ce n'est pas irrationnel. Nous avions la raison de notre côté mais nous sommes dans une mauvaise situation. Parfois sans emploi, parfois ayant un piètre emploi, des difficultés financières, des problèmes de santé, des problèmes dans l'assemblée, dans le ministère, dans la famille, dans la relation de couple, des problèmes, des problèmes, des problèmes. On dirait que le Seigneur S'est retiré, qu'Il nous a mis dans une tombe. Oh non, pas les Ninivites, pas les Mormons, pas les Musulmans, pas les prostituées! Il nous met dans une tombe.

Mais la mort n'a pu contenir Jésus et ne peut nous contenir non plus. La mise à l'épreuve la plus sérieuse du vrai Chrétien n'est pas de ne pas avoir d'épreuves - au contraire, si vous n'en avez pas, vous n'êtes pas un Chrétien - car nous avons des tribulations dans ce monde. L'épreuve du Chrétien n'est pas qu'il ne se retrouve pas dans les entrailles d'un grand poisson mais plutôt ce qu'il fait lorsqu'il y est.

Lisez avec moi Psaume 18 :4-6 « 4 Les liens de la mort m'avaient environné, Et les torrents de la destruction m'avaient épouvanté; 5 Les liens du sépulcre m'avaient entouré, Les filets de la mort m'avaient surpris. 6 Dans ma détresse, j'ai invoqué l'Éternel, J'ai crié à mon Dieu; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu devant lui à ses oreilles. »

Nous sommes peut-être chassés de Son regard mais pas de Son ouïe.

Psaume 42 :7 « 7 Un flot appelle un autre flot au bruit de tes ondées; Toutes tes vagues et tous tes flots passent sur moi. » (tout comme pour Jonas)
Psaume 116 :3-9 « 3 Les liens de la mort m'avaient environné, Et les angoisses du sépulcre m'avaient saisi; J'étais en proie à la détresse et à la douleur. 4 Mais j'invoquerai le nom de l'Éternel: O Éternel, sauve mon âme! 5 L'Éternel est miséricordieux et juste, Notre Dieu est plein de compassion; 6 L'Éternel garde les simples; J'étais malheureux, et il m'a sauvé. 7
Mon âme, retourne à ton repos, Car l'Éternel t'a fait du bien. 8 Oui, tu as délivré mon âme de la mort, Mes yeux des larmes, Mes pieds de la chute. 9 Je marcherai devant l'Éternel, Sur la terre des vivants. »

Même si vous mourez, il y a une résurrection, il y a un royaume de millénium (verset 15) « 15 Elle a du prix aux yeux de l'Éternel, La mort de ceux qui l'aiment. » Même si nous mourons,

nous Le voyons dans le pays des vivants. Que dit Job?

Job 19 :25-27 « 25 Mais je sais que mon Rédempteur est vivant, Et qu'il se lèvera le dernier sur la terre. 26 Quand ma peau sera détruite, il se lèvera; Quand je n'aurai plus de chair, je verrai Dieu. 27 Je le verrai, et il me sera favorable; Mes yeux le verront, et non ceux d'un autre; Mon âme languit d'attente au dedans de moi. »

Même si nous mourons, nous verrons la bonté du Seigneur sur la terre des vivants. David a écrit « Je crie à Toi, ô Seigneur, du sein de ma profonde détresse. »

Lorsque vous êtes dans les profondeurs, vous avez été banni de la présence de Dieu. Vos arguments sont rationnels - selon votre opinion, ils sont possiblement logiques et même bibliques dans une certaine mesure. Ensuite vous vous retrouvez dans le ventre du poisson, les vagues vous submergent, vous êtes en train de vous noyer ou l'êtes peut-être. Ces Psaumes ne nous indiquent pas qu'Il nous regarde mais ils nous affirment qu'Il nous entend. Ce n'est qu'à ce moment que le poisson a régurgité Jonas vers le rivage. Il devait avoir l'air piteux et ne devait pas sentir bon mais il était prêt à passer à l'action! Lorsque nous vivons de telles situations, cela paraît. †††


Notice: Undefined property: stdClass::$readmore in /home/devmoriel/public_html/templates/ja_teline_v/html/layouts/joomla/content/item/default.php on line 121
Newsletter signup
  1. Full Name(*)
    Please type your full name.
  2. E-mail(*)
    Invalid email address.
  3. Address(*)
    Invalid Input
  4. City(*)
    You have to enter a value for the City
  5. Province/County/State(*)
    Invalid Input
  6. Country(*)
    Invalid Input
  7. Post/Zip code(*)
    Invalid Input
  8. +4 US(*)
    Invalid Input
  9. Telephone
    Invalid Input
  10. Your closest Moriel Location(*)
    Invalid Input

Blog by Subject

Aberrational Theology Abuse Reports Alpha Course Announcements Antichrist antisemitism apologetics Archeology Australia Author backsliding Berit Kjos Bezaleel Bill Alnor Bill Randles Bill Walthall Brian Broderson Buddhism calvary chapel Calvin Smith Canada Catholicism Central and South America Charley Carle Christopher Fisher Church Issues Comforting Those Who Mourn D. E. Isom Dave Royle David Lister D E Isom dental mission Discernment doctrine Ecumenism Elon Morah Elon Moreh Emergent Church End Times End Times Archive eschatology europe Evangelism Evolution False Prophets feminism former gay germany Hare Krishna heresy Hinduism history hollywood information In the Land Islam Israel Israel Missions Items of Various Interest Jackie Alnor Jacob Prasch James Jacob Prasch Jan Markell Japan Jehovah's Witnesses jewhatred jezebel joyce meyer Kenya Missions last days Latest News luther Mexico Mike Gendron Mike Oppenheimer Missions Missions in Rome Moriel japan Mormonism Nessim Muse New Age New Apostolic Reformation News & Info New Zealand Persecution petition Philippine Garbage Dump Children Philip Powell pope Popular Teachers posttrib Prayer Request prayer requests pretrib prewrath pride Prophecy News Purpose Driven Question and Answer Quote of the Day rapture Render to Caesar Ruckmanism russia Sandy Simpsom Scott Noble seal sin South Africa South Africa Missions Steven Boot Tanzania Missions Teaching Testimonies testimony Thailand Toronto, Pensacola & Lakeland Toronto, Pensacola & Lakeland tribulation Uncategorized United Kingdom United States USA Missions Word Faith wrath yeshua

Filter and Search Articles

Articles of note

Random Product from the Webstore

Your Shopping cart

 x 

Cart empty

Holyland Design

If you, your church or your ministry need graphic design, we recommend Holyland Design (who built this site).

Holyland Design